Tout savoir sur le Jura

Le département du Jura fait partie de la région Franche-Comté. Il est limitrophe des départements du Doubs, de la Haute-Saône, de la Côte-d’Or, de Saône-et-Loire et de l’Ain, ainsi que du canton de Vaud en Suisse..

 

Le mot Jura vient du loingtain latin qui signifie « forêt ». Tout comme le reste de l’ancienne province de Franche-Comté, il fut annexé par la France en 1678 lors du Traité de Nimègue. Le département a été créé à la Révolution française, le 4 mars 1790, à partir d’une partie de la province de Franche-Comté. Il comptait alors 6 districts, qui furent remplacés par 4 arrondissements en 1800. Celui de Poligny fut supprimé en 1926. Après la victoire des coalisés à la bataille de Waterloo, le département est occupé par les troupes autrichiennes et suisses de juin 1815 à novembre 1818.

Le département possède l’un des plus petits vignobles français par la surface avec 1850 hectares, il est parmi les plus originaux par la personnalité typique et l’excellence de sa production viticole. Il est largement réputé pour ses vins blancs dont son cépage Savagnin, qui donne notamment le Vin Jaune. On trouve également des vins singuliers comme les vins liquoreux que sont le Macvin ou le Vin de Paille. La Percée du Vin Jaune est devenue le plus gros évènement du département. La culture du vin et du terroir y sont mêlés à une fête populaire..

Le tourisme tient une place importante dans l’économie du département qui gère à travers des régies les domaines de Chalain et de Vouglans organisés autour des activités aquatiques comme la baignade, la voile ou la pêche sur ces deux grands plans d’eau (lac naturel pour le lac de Chalain et lac de retenue pour le lac de Vouglans). Le département compte trois sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco : les Salines de Salins-les-Bains et les deux sites palafittiques de Clairvaux et Chalain. Le tourisme vert se développe aussi, comme les gîtes ruraux, dans presque toutes les communes où les sentiers de randonnée se multiplient ainsi que des activités sportives (VTT – spéléologie – équitation…). Le tourisme d’hiver est également important au-dessus de 800 mètres avec le ski de fond (Foncine-le-Haut …) ou ski de piste dans la station des Rousses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *